Eyma: Vi presento la mia Bernadette di Lourdes

Intervista alla giovanissima Eyma che interpreta Bernadette, la piccola veggente di Lourdes.

Bryan Ferry: 70 anni di stile e di eccessi

Eyma: Vi presento la mia Bernadette di Lourdes

I suoi lineamenti delicati, la sua vocina composta e dolce, il suo corpo minuto lasciano trasparire la sua giovane età. Eyma ha 17 anni e dal 2015 la sua vita si alterna tra i banchi di scuola e palchi nazionali ed internazionali, quando partecipò al talent francese “The Voice Kids”.

Il talent aprì alla giovane Eyma le porte nel mondo dello spettacolo. Nel 2018 l’approdo nel mondo teatrale, dove la giovane metterà in risalto le sue grandi doti recitative e canore nel musical “Bernadette de Lourdes”. Ci accoglie con un timido sorriso e con lei penetriamo nei meandri nascosti del teatro, dietro il sipario, dove tra gli abiti di scena, i trucchi e le parrucche si respira quel pizzico di tensione necessaria prima di andare in scena e grande gioia.

Eyma: Vi presento la mia Bernadette di Lourdes

Si offre generosamente di rispondere ad alcune nostre domande. In basso l’audio originale dell’intervista in francese e qui di seguito le domande e le risposte in francese. L’audio sarà accompagnato da immagini estratte dal meraviglioso musical opera del regista Serge Denoncourt, del produttore Roberto Ciurleo ed Eléonore Galard.

Eyma: Vi presento la mia Bernadette di Lourdes

«Bonjour Eyma et merci becoup pour cet interview que tu m’accordé.

 «Bonjour e merci à toi».

 «Commenḉons directement avec la première question. Quel âge as-tu ? Et a quel âge as-tu commencé à chanter ?».

 «J’ai 17 ans. J’ai commencé à chanter à l’âge de 8 ans en faisant des petits karaokés sur des tubes et en regardant des chanteuses. Mes parents aussi me chantaient des chansons quand j’étais petite. C’est cela qui fait que j’ai eu envie de devenir chanteuse».

 «Comment est née ta passion pour le chant ?».

 «La passion pour le chant est venue naturellement, comme une évidence. Je me suis mise à chanter un jour et, depuis, je ne me suis jamais arrêtée».

 «Qu’est-ce-que tu ressens quand tu chantes ?».

 «Quand je chante, je ressens toujours la même joie : je suis bien quand je chante».

 «Tu as fait tes début à la télévision dans l’émission The Vice Kids en 2015 et puis l’année après tu as représenté le France au International Festival of Language and Culture à Sidney en Australie. Raconte-nous un peu de ces expériences et comment cela t’a marquée».

 «Mes participations à The Voice Kids et à un Festival en Australie (International Festival of Language and Culture – France) ont été mes tremplins. Elles m’ont marquée. J’ai appris à donner des interviews, à me produire sur scène devant un public, à être exposée sous le regard des caméras tout était nouveau ! Ce sont d’excellents souvenirs».

 «En 2018 tu as été choisie pour le rôle de Bernadette, dans la comédie musicale ‘Bernadette de Lourdes’ où tu joues à côté des acteurs déjà bien connus comme par exemple Sarah Caillibot, David Ban, Christophe Héraut et Grégory Deck. Qu’est-ce que tu as ressenti quand on t’a choisie ?».

 «Au sujet de mon rôle de Bernadette de Lourdes, au début pour le casting j’ai reçu la chanson “Pourquoi moi ?” que j’ai préparée “à la cool”, sans me mettre la pression. J’ai eu un coup de coeur pour cette chanson que j’ai apprise en moins d’un heure. Je l’écoutais tous les jours. Le jour du casting, j’étais détendue, j’ai chanté paisiblement. Les producteurs m’ont annoncé le soir même que j’étais retenue pour le rôle ! J’étais aux anges. Chanter dans une comédie musicale, c’était mon rêve».

 «On a dit tout à l’heure que donc cette comédie musicale tu joues le rôle de Bernadette, une jeune fille comme les autres, à laquelle la Vierge Marie apparaîtra 18 fois en 1858. Donc c’est un rôle très important. Qui est Bernadette pour toi et quel rôle joue-t-elle dans ta vie quotidienne ?».

 «Le spectacle Bernadette a changé ma vie ! Je suis embarquée dans le projet depuis deux ans maintenant. Mes parents ont décidé de déménager notre famille à Lourdes. Le metteur en scène a fait de moi aussi une comédienne car j’ai dû apprendre aussi à faire du théâtre. Je n’avais jamais imaginé jouer un personnage car je suis de nature plutôt timide. J’ai beaucoup appris aussi de toutes les personnes de la troupe qui connaissent les ficelles du métier de chanteuse et de comédienne. Elles ont été d’une grande bienveillance à mon égard. Je leur dois vraiment ce que je suis devenue aujourd’hui. Bernadette est un beau message pour les jeunes. Le spectacle met en avant comment Bernadette se bat contre tout le monde au nom de la vérité. Même si les gens ne la croient pas, elle continue de dire ce qu’elle a à dire : il ne faut jamais renoncer à être ce qu’on doit être, à chercher à vivre ce à quoi on est appelé, continuer à croire à ses rêves».

 «Dans une des chansons David Ban, qui joue le rôle de ton père, Franois Soubirous, demande à sa fille de lui pardonner. Il dit ‘je ne suis qu’un homme, est-ce qu’on pardonne à un père de n’ȇtre qu’un homme. Quel est ton rapport à ton père ?».

 «Je suis très proche de ma famille, donc de mon père. C’est un père comme les autres et des fois on se dispute. Mais je lui pardonnerai toujours parce que mon père, c’est mon père et je l’aimerai toujours».

«Je te souhaite avant tout une longue carrière plein de succès et de compliments parce-que tu as vraiment une voix merveilleuse. Avant de terminer cet interview, je voudrais te poser une dernière question. Qu’est-ce que tu diras à une jeune fille ou un jeune garḉon dont la passion est le chant et qui souhaitent entamer une carrière comme la tienne aujourd’hui ?».

 «Aux jeunes, je dirais ce que j’ai déjà dit : “Croyez en vos rêves !” même si parfois c’est difficile et qu’il y a des moments de doute. Cela m’est arrivé pendant les répétitions, ce n’était pas toujours évident et je me suis parfois bloquée parce que je n’arrivais pas à faire telle ou telle chose, à être à la hauteur des attentes de tout le monde. Mais j’ai décidé de persévérer, de rester déterminée à atteindre l’objectif. Oui, croyez en vos rêves ! C’est ce qu’il m’est arrivé. Pourquoi moi et pourquoi pas vous aussi ?».

Eyma: Vi presento la mia Bernadette di Lourdes